La fin de l’année scolaire : Les dessous!

Le beau temps arrive et la fin des classes approche à grands pas, si pour les jeunes, cela rime avec vacances, pour les professeurs, c’est un peu l’heure des bilans. Les fins d’années se suivent mais ne se ressemblent pas pour nos enseignants. C’est le sprint final qui s’amorce et nous avons décidé de nous intéresser à ce métier, cette vocation qui prend une si grande place dans la vie de nos jeunes.

 

Comment les profs de nos enfants vivent-ils la fin de l’année? Voyons voir les réponses de Marie-Pier et d’Isabelle avec qui nous nous sommes entretenues!

 

Q : Premièrement, qu’aimez-vous le plus de votre travail de professeur?

 

Marie-Pier : C’est le sentiment qu’à chaque jour, je peux faire la différence pour une groupe d’enfants qui formeront la société de demain. Savoir qu’on fait a un impact dans leur vie, et qu’on laisse un peu notre trace dans leur parcours, ça n’a pas de prix! Approchant en ce moment la fin de l’année scolaire, je dois dire que de voir le cheminement que chacun fait tout au long de l’année est aussi vraiment valorisant.

 

Isabelle : Le contact avec les enfants. S’adapter aux groupes qui ont de plus en plus d’élèves en difficulté.

 

Q : Quel est, selon vous, le plus gros défi en enseignement?

 

Marie-Pier : Le plus gros défi, d’après moi, c’est l’équilibre. On veut toujours en faire plus. Nous sommes exigeants envers nous-mêmes. On a toujours l’impression de ne pas en faire assez. Il y a toujours moyen d’en faire plus, alors c’est difficile parfois de savoir quand s’arrêter et de lâcher prise un peu.

 

Isabelle : Se garder à jour malgré tous les changements apportés afin d’offrir un service de qualité aux élèves.

 

Q : Un mythe relié à l’enseignement que vous aimeriez briser ?

 

Marie-Pier : On ne choisit pas de devenir enseignant pour être en congé toute l’été! Oui, c’est définitivement un avantage, mais je ne connais pas un enseignant qui pourrait faire ce travail sans se ressourcer et recharger ses batteries pendant les congés. Pour plusieurs, c’est un peu essentiel à notre survie! 

 

Isabelle : Le fameux deux mois de vacances! Dans mon cas, je fais du chômage une partie de l’été alors il faut planifier en conséquence. Que les enseignants ne font rien dans les journées pédagogiques.  Ces journées sont très utiles pour planifier la matière, faire la correction des travaux et examens ainsi que pour les formations diverses et réunions du personnel.

 

 

Q : La fin de l’année pour vous, qu’est-ce que ça représente? 

 

Marie-Pier : Un tourbillon! Il y a tellement de boucles à boucler, la folie des examens du Ministère, les « rush » de correction, la graduation, le cafard qui arrive, à savoir qu’on laisse partir NOS enfants… En même temps, c’est aussi l’accomplissement d’une autre année; une autre « gang » qui partent et qui sont un peu plus près de leur vie de « grand ».

 

Isabelle : La sensation du devoir accompli mais avec une pointe de tristesse de laisser les élèves. 

 

Q : Le plus beau, le plus émouvant moment de votre carrière ?

 

Marie-Pier : Chaque petit « AHA Moment ». Le moment où l’étincelle passe dans les yeux d’un enfant. Chacun mérite une petite célébration!  Aussi, le moment décrit plus haut, ou cette élève dyslexique s’est mise à me raconter l’histoire qu’elle venait de lire, et cela mieux que j’aurais pu le faire, avec tant de détails et de couleur, comme si le film défilait dans sa tête. J’y pense et j’ai encore des frissons!

 

Isabelle : Être entourée de jeunes apporte son lot de beaux moments.  Ils sont attachants, aiment sans rien demander en retour.  Voir dans leurs yeux lorsqu’ils ont saisi la matière est très valorisant. Quitter un ou une élève après l’avoir accompagné(e) pendant plusieurs années. Je crois que c’est de revoir un élève plusieurs années plus tard et me faire dire que j’ai été une motivation dans son cheminement scolaire.

 

Q : À la veille de la fin de l’année, qu’aimeriez-vous dire à vos collègues enseignants de partout dans la région? 

 

Marie-Pier : Le fil d’arrivée est si proche pour tous. Ne pensez pas seulement à toutes les choses que vous auriez voulu faire. Soyons réalistes, PERSONNE n’est passé à travers sa « To-Do List ».  Pensez à vos bons coups et à ce que vous avez mieux fait que l’année dernière, à la place. L’été se pointera le bout du nez bientôt. Profitez-en pour refaire le plein et de penser un peu à vous, pour faire changement! 

 

Isabelle : Bravo pour votre excellent travail!  Profitez bien de ce congé pour recharger vos batteries!

 

Pour tous ceux qui aimeraient remercier le professeur de vos enfants, ou même votre professeur à vous, n’hésitez surtout pas, nous vous encourageons à le faire, à valoriser cette profession. Et pas besoin de cadeau pour leur démontrer à quel point vous appréciez leur travail, un simple merci peut faire toute la différence dans le cœur d’un professeur! <3à

 

« merci à nos petits artistes pour la belle photo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *