commerce au détail ? S’adapter : bien sûr

Twist arvida commerce marie helène hache chicoutimi

S’adapter : bien sûr!! (et inévitablement), mais que deviendra le Commerce au détail?

J’adore et j’ai toujours adoré les petites boutiques pignons sur rue où l’on sent la vie de quartier, ses habitants, ses voisins… J’ai souvent soupiré d’envie en regardant ces films où les marchands français ouvraient leurs portes au petit matin, arrosaient leurs fleurs et saluaient leur gentil facteur! Ce plaisir si simple, qui à mes yeux, représente la beauté de ce gagne-pain!

Depuis ma décision de prendre LE grand saut afin de concrétiser cette « belle rêverie » de commerce au détail, un différent monde est apparû.. un monde de plus en plus rapide, plus détaché. À l’intérieur de quelques petites années seulement, tout ce qu’était de ma vision future du charmant petit commerce, s’est métamorphosé..

Comme vous tous, j’apprends beaucoup à travers mon emploi, mais aussi à travers les relations avec mes clients ; à travers ces gens, dont c’est le travail qui a donné l’opportunité de rencontrer! Je continuerai toujours à apprendre, à changer et à me renouveler, et ce, pour les années à venir, je l’espère. Mais, aujourd’hui c’est un tout autre apprentissage. Il chamboule ma vision et mes valeurs! Ce beau commerce au détail serait-il en péril? Je suis d’accord pour m’adapter et embarquer dans ce beau grand bateau ; c’est d’ailleurs ce que j’ai fait, par désir d’apprendre et de constamment de grandir. Mais n’empêche que je m’inquiète de l’avenir de ce plaisir simple et si important que celui de prendre le temps de vivre, d’échanger, de magasiner, de toucher, de communiquer, d’essayer, de sentir, de sourire..

commerce 2.0

Nous vivons maintenant via un écran ouvert sur le monde. « Super » vous me dites?!  Oui super, je suis d’accord et ce à plusieurs niveaux, mais ça ne veut pas dire que c’est facile de s’y adapter… Difficile de voir ta cliente essayer des vêtements et constater qu’au même moment, elle est assise dans la salle d’essayage en train de les acheter, ailleurs, sur son petit écran intelligent. Et oui, même si nous voulons offrir 1001 services (commandes spéciales, mises de côté, etc..) pour vous accommoder, est-ce assez!..?

Nous existons dans une société qui nous invite à vivre à la vitesse lumière!..Cette ère nous oblige à exiger facilité et rapidité. Tellement(!!), qu’il est difficile de vivre sans « courrir » notre quotidien. On veut donc sauver du temps…On achète de plus en plus en ligne. C’est compréhensible! On y gagne du temps. Mais je crois qu’on y perd aussi beaucoup sans le savoir…et peut-être plus que l’on peut s’imaginer! Qu’en est-il de prendre son temps?! Prendre le temps de bien vivre notre quotidien, de s’enrichir des relations avec les autres, de faire connaissance? Vivons-nous pleinement notre processus d’achat? 

Aujourd’hui, notre journal intime s’est transformé en blogue. On vit autrement! Est-ce que ça nous fait moins sociabiliser? Peut-être que non, mais définitivement sociabiliser différemment? Vivre autrement, oui, mais j’ai peur que l’on ne prenne plus le temps de vivre! Qu’en est-il des filles qui aimaient magasiner (le vrai magasinage j’entends)? Je ne pensais pas que l’on sortirait un jour « la fille de la fille » ! Maintenant, aussi surprenant que cela puisse l’être, je crois que beaucoup ne se posent même plus la question… Si c’est le cas, je trouve cela triste.. la vie va trop vite!  

Est-ce que l’on veut toujours encourager nos commerces de quartier ou l’on préfère se retourner vers l’électronique platonique pour acheter!? Se tourner vers l’écran, petit ou grand, pour cause de commodité ; même si au fond de nous on souhaite acheter local et consciencieusement « prêcher » pour notre paroisse.  Heureusement beaucoup de détaillants se sont, tout comme moi, adaptés! Mais ça demeure un peu triste pour nous, commerçants passionnés, qui aimons voir notre clientèle vivre une belle expérience chez nous!  Est-ce que nos chers centre-villes, seront vides de vie et de vitrines!? Serons-nous, commerçants avoisinants, tout simplement remplacés?  Peut-être suis-je la seule qui crois en la balance, l’équilibre…qu’il est possible d’avoir sa place, pour tous et chacun! Suis-je en lien avec la réalité ou suis-je complètement arriérée?  

Le flânage

Arriérée de vouloir me faire plaisir en flânant dans les boutiques, ou épiceries spécialisées (quel plaisir, flâner!), à m’émerveiller de plusieurs sens, incluant le toucher?! Ce plaisir de croiser mon voisin, ami ou étranger, vouloir sourire et sentir! Je suis une fille romantique, une vraie fille de cœur et la vie je veux la sentir et la voir passer. Oui à la nouveauté, l’efficacité et le challenge de s’adapter; mais aussi à l’équilibre. S’adapter certainement! ..mais pas pour en anéantir autre chose!

Suis-je la seule nostalgique à cette beauté de prendre le temps de vivre, d’échanger avec les autres et de faire de notre processus d’achat une expérience divertissante, intéressante, enrichissante? ..Ou est-ce encore une de mes idées farfelues? Espérons qu’à travers toute cette belle adaptation, que le commerce au détail aura toujours sa précieuse place dans cette nouvelle ère?

J’espère qu’avoir suivi mon coeur demeurera cette belle idée farfelue (que j’aime autant que le premier jour) et que nous tous ensemble, commerçants, continueront à s’épanouir aux cotés de notre importante et charmante clientèle. Je souhaite et crois qu’un jour nous serons dans l’obligation d’envisager un certain retour aux sources, un retour à certaines valeurs, à la chaleur humaine. Je souhaite que l’on se donne du temps. J’ai confiance en l’avenir du commerce au détail, car le cœur reste le coeur et lui, on ne le changera jamais.

Marie-Hélène

https://www.facebook.com/twistcreationsmetiersdart/

 

 

 

12 commentaires

Sophie Paquette Répondre

J’aime beaucoup votre message, il est rafraîchissant ! Oui tout l’industrie est train de changer mais je crois aussi que l’achat locale devient de plus en plus populaire et faut garder confiance en l’avenir en continuant de partager notre passion !

    Vanessa Répondre

    Merci !!! C’est gentil 🙂

Marie-Chantale Folly Répondre

Vous dites exactement ce que je pense. Il est où le plaisir de sortir pour aller magasiner? Voir des gens? Toucher, sentir, regarder,etc
Je ne magasine pas sur internet et n’en ai pas l’intention.

Merci pour ce billet si juste .

Michèle Côté Répondre

Votre message me rejoint énormément. Tout comme vous, je trouve charmants et sympathiques les commerces de quartier. J’espère moi aussi un retour aux sources dans ce domaine, parce qu’une expérience magasinage ne peut être complète si nos sens ne sont pas stimulés avant de faire un achat. J’aime beaucoup vos boutiques et je vous dis Bravo pour ce commentaire éloquent.

    Vanessa Répondre

    Merci pour ce beau commentaire 🙂 Bonne journée!

Marie-Josée Répondre

Bonjour Mme Marie-Hélène, moi aussi je suis comme vous je pense que le magasinage dans le quartier est très importante et j’adore magasiner et socialiser avec les gens sans être presser par notre mode de vie d’aujourd’hui. Mais la réalité est autre les gens devraient se réveiller avant qu’il soit trop tard nos magasins, petits restaurants du coin nos centre-ville etc …. C’est triste de voir où on s’en va. Moi pour ma part, j’aime faire les magasins et je déteste l’Internet pour commander et je vais continuer à encourager mes commerces bonne continuité j’adore vous faire une visite à votre boutique Madame ?

Diane Bergeron Répondre

Bonjour Marie-Hélène tellement mais tellement en accord avec toi c’est ce que je répète à tout les jours à mon entourage ! Partager cette publication, bonne continuation je suis dans.le.dans.le.domaine. Depuis 12 ans déjà. …

Alexandre fortin Répondre

Je suis un jeune adulte qui travail dans le public et je connais l’importance d’acheter locale, certaine fois jai recours a lachat en ligne car je ne trouve pas ce que je chercher ici dans la région et ce n’est pas la meme chose, je vois les images mais je ne peut voir un échantillon ou bien voir le Texte marquer sur la boite du produit.
Et lavoir immediatement apres lavoir acheter, l’importance dacheter local est extrement importante et jy tien vraiment, il faut au moins voir si larticle est disponible dans la region et si tu ne le trouve pas alors malheureusement tu devra le prendre sur inter et ou bien ne pas le prendre…, voila une de mes reflections que je tien tout le tenps lors de lachat de quelques choses.

Marie France Fortier Répondre

Merci Marie-Hélène pour ce beau message si inspirant.La vie est en changement mais les valeurs de base sont toujours là, il y a toujours une adaptation avant de se rendre compte de ce qu’il y a de meilleur pour nous.Garde cette belle confiance!
Je te souhaite une merveilleuse Année 2016 rempli de petits bonheurs au quotidien ainsi que réaliser quelques rêves chers.xxxx

Lynda roy Répondre

Vraiment un beau témoignage et vrai le contact humain est irremplaçable je trouve dommage que la technologie brisera à la longue cette méthode et espérant que nos jeunes est le plaisir qu on a eu et qu on a encore de magasiner en personne et s amuser à admirer et à encourager des gens comme vous qui se dévouent à garder un cachet unique et de continuer d acheter chez nous Bravo continuer

Mylene Répondre

Comme avocat du diable, il existe aussi des petits commerces en ligne, y’a pas qu’Amazon et les grandes chaînes. Dans mon cas c’est assez particulier car il aurait été impossiblr d’avoir pignon sur rue, mes produits étant trop spécialisés, donc sans site je n’aurais pu avoir mon rêve. Autant que j’encourage les gens à visiter les boutiques de jouets locales (d’ailleurs je réfère tous les clients trop jeunes pour mes produits à la boutique du quartier), autant que pour les sciences, je suis la référence. Alors, voilà ma petite nuance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *